Oeuvres publiées en 2015

 

La famille trop d’filles - Collection

La famille trop d’filles – Collection

La famille trop d’filles

Illustrations de Clotka
Paris, Editions Nathan, 2012-201…


« Quand Nathan m’a demandé une série, je pensais naturellement aux filles. Personne n’a prévu le succès de cette série qui continue encore. Je le conçois comme une série télévisée, avec beaucoup de plaisir, de rires. J’aime vivre avec cette famille. Je viens d’en écrire deux de plus. Pourvu que ça continue ! »

 

Bella

Bella

Bella, La timide pas si timide

Bella, La timide pas si timide

Cara

Cara

Dana

Dana

Dana, la chef sans orchestre

Dana, la chef sans orchestre

Elisa

Elisa

Elisa, la ballerine aux grands pieds

Elisa, la ballerine aux grands pieds

Flavia

Flavia

Gabriel

Gabriel

La varicelle X 7

La varicelle X 7

Une mère à la maison

Une mère à la maison

 


 

La valise rose

La valise rose

La valise rose

Illustrations Serge Bloch.
Paris, Gallimard Jeunesse, 2015. 32 p.
À partir de 5-6 ans.


On lui avait apporté des peluches, des mobiles, des jouets, des grenouillères, un cheval à bascule, une balançoire géante, parfaite pour un bébé de trois kilos, 437 grammes. Tout cela était considéré comme des cadeaux de naissance acceptables et bienvenus. Alors personne n’a compris quand grand-mère est entrée avec son cadeau à elle : une valise rose. Et pourtant, c’est bien de cet étrange doudou que le petit Benjamin ne se défera plus jamais.

Voici un texte et des illustrations pleins d’humour au service d’une histoire sur les relations familiales et en particulier sur la complicité avec les grands-parents (avec en filigrane les histoires de belle-mère !). Tout le monde reste coi devant le cadeau de la grand- mère à la naissance de Benjamin. Contre toute attente et malgré les tentatives de sa mère pour la cacher, l’enfant jette son dévolu sur la valise rose (fluo) et en fait son objet fétiche jusqu’à l’âge adulte.

(Source : gallimard-jeunesse.fr)

Des roues roses dans la tête

Des roues roses dans la tête

Des roues roses dans la tête

Illustrations Charles Dutertre.

Paris, Seuil Jeunesse, 2015. 39 p.


Au fond de sa boîte, une petite voiture rose attend, s’impatiente. Enfin, ça y est, on chante « joyeux anniversaire », le papier se déchire et la voici ! Le petit garçon l’adopte immédiatement.

Sous la table, sur le parquet, tous les terrains sont bons pour propulser sa voiture préférée et se créer avec elle un univers intime et distrayant.

Susie Morgenstern dépeint avec originalité la complicité entre l’enfant et son jouet, que Charles Dutertre raconte dans des illustrations pleines de tendresse et d’imaginaire poétique.

(Source : seuil.com)

« Pour les petits passionnés des voitures.  »

Susie Morgenstern

Pas de problème !

Pas de problème !

Pas de problème !

Paris, Thierry Magnier, 2015. 43 p. (Petite poche)


Theodora dresse avec sa maman la liste de leurs problèmes, reste maintenant à trouver les solutions.

Alors qu’elle est au café avec sa mère, Theodora s’interroge sur le sens de l’expression toute faite « pas de problème » formulée par le serveur. C’est quoi un problème ? Et comment les résoudre ? Theodora a une solution : « Faut qu’on discute ! », ou comment le dialogue permet de dénouer bien des situations !

La verve et le sens des personnages de Susie Morgenstern fonctionnent une fois de plus à merveille.

(Source : editions-thierry-magnier.com)

« Quand on répond à Théodora  « Pas de problème » elle se met à penser aux problèmes de la vie. »

Susie Morgenstern

Oscar et le secret des lettres

Oscar et le secret des lettres

Oscar et le secret des lettres

Illustrations Amélie Graux.

Paris, Nathan, 2015. 24 p. (Albums Nathan)


Le jour de son anniversaire, Oscar a reçu de belles lettres aimantées. Mais ce qu’Oscar voudrait maintenant, c’est faire des mots….Alors le jour de la rentrée, il les emporte avec lui. Car il est sûr, qu’à l’école, il va enfin connaître leur secret !

(Source : nathan.fr)

Mr Gershwin : les gratte-ciels de la musique

Mr Gershwin : les gratte-ciels de la musique

Mr Gershwin : les gratte-ciels de la musique

Illustrations Sébastien Mourrain, direction artistique Gilles Avisse.
Paris, Didier Jeunesse, 2015. 48 p. + 1 CD audio (Contes et opéras)
À partir de 6-8 ans.


Un piano sentimental relate la vie du jeune George Gershwin, enfant dissipé de Brooklyn, qui devint un immense musicien. Un destin extraordinaire porté par la voix chaude et facétieuse de Susie Morgenstern, et une occasion unique de découvrir les plus belles comédies musicales de Broadway ! De Rhapsody in Blue à Un américain à Paris, en passant par Porgy and Bess, sans oublier les débuts déjà prometteurs et moins connus de Gershwin.

Susie Morgenstern adopte un point de vue original – celui d’un piano – pour nous raconter la vie du compositeur George Gershwin, mais aussi de son frère Ira, le parolier. Elle évoque avec passion cette musique qui a bercé son enfance new-yorkaise au fil d’un récit alerte, illustré par de nombreux extraits musicaux, interprétés par Gene Kelly, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Judy Garland ou le Columbia Symphony Orchestra dirigé par Leonard Bernstein. Cerise sur le gâteau, elle assure l’interprétation du texte avec son inimitable et délicieux accent chantant. À la fin de l’enregistrement on peut écouter en entier la « Rhapsodie in blue », « Summertime », « I got rhythm… ». Sébastien Mourrain a créé de malicieuses illustrations au trait pour l’album où figurent le texte et une courte biographie de Gershwin. Pépite 2015 du Livre audio/histoires en musique (création francophone) du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.

(Source : didier-jeunesse.com)

iM@mie

iM@mie

iM@mie

Paris, L’École des loisirs, 2015. 199 p. (Médium)

Nouvelle édition :
Paris, L’École des loisirs, 2018. 228 p. (Médium poche)


À seize ans, Sam est un junkie, un accro, un drogué d’Internet et des jeux vidéo. Pour le sevrer de l’écran et sauver son âme, ses parents ont décidé de l’envoyer à Nice, en pension chez Martha, sa grand-mère, qui coule une retraite paisible, sans ordinateur ni télévision ni portable. Arrivé là-bas, Sam n’a rien d’autre à faire que de lire, réviser son bac de français et jouer du piano tout en se faisant dorloter par sa grand-mère. Comme cure de désintoxication, on a connu pire, et Sam admet qu’il n’est pas vraiment malheureux… Juste terriblement en manque des moyens de communication que des milliers d’années de progrès technique ont mis à la disposition de l’homme moderne. Mais ça, comment le faire comprendre à Martha…

(Source : ecoledesloisirs.fr)

« Sam ne peut pas débrancher son portable et son ordinateur. Comme sa grand-mère à Nice n’en a pas, on met Sam en pension détox chez elle pour sa classe de première. »

Susie Morgenstern

Ecoute ton coeur

Ecoute ton coeur

Ecoute ton coeur

Illustrations Sandra Poirot-Chérif

Paris, De La Martinière Jeunesse, 2015. 32 p.


Un album poétique sur le souvenir et l’héritage familial.

(Source lamartinierejeunesse.fr)